Mediaephile, Reconstitution Médiévale & Histoire Expérimentale   Bienvenue, Invité. SVP Connexion  
  *===== 21/06/17  Les   I N S C R I P T I O N S   sont   D E F I N I T I V E M E N T   C L O S E S =====*  La mode des forums est passée, cet espace redevient ce qu'il a été au début (un répertoire personnel de favoris). Les inscrits ont conservé leur accès, pour peu qu'ils se connectent régulièrement (la purge des 200j sans connexion est maintenue).  RDV (ou pas !) sur facebook https://www.facebook.com/pg/Mediaephile-...; ou sur Twitter @Eodhel  
  AccueilAideChercherConnexion  
 
Page Index Toggle Pages: 1
Envoyer le fil Imprimer
Un forum, des...  forums (Read 2 578 times)
Eodhel
Admin
Déconnecté


Aut disce aut discede
(aprends ou va-t'en)

Posts: 19 464
Chateauneuf de Grasse (F-06)
Un forum, des...  forums
01/20/12 à 13:44:42
 
Forum est bien un mot qui vient, comme tant d'autres, du latin, même lorsqu'il désigne les multiples lieux de rencontre virtuels (ou pas d'ailleurs).

Mais il est francisé depuis belle lurette, depuis bien avant l'avènement des lieux de papotage virtuels sur internet.



A l'origine, il désignait l'unique place publique de Rome, puis de villes romaines, où l'on débattait de choses importantes et où avaient lieu les jugements. Le Forum, c'est un peu comme le Capitole, il n'y en avait qu'un (alors déjà, le mettre au pluriel, c'est assez taquin...).


A partir du moment ou on en détourne le sens pour l'adapter à une nouveauté moderne, ce mot est francisé, on n'a plus à respecter un pseudo-latinisme en le mettant au pluriel (qui d'ailleurs n'a jamais du exister, "le Forum" étant unique, même par ville, et limite un nom de lieu, avec une majuscule).


Au pire cela reste invariant et ce n'est pas une faute : des forum.
Au mieux, c'est un mot français comme un autre, qui suit la règle des pluriels non-exceptionnels et qui donne des forums.

Certains pédants, rares,  écrivent des "fora", par pure préciosité de langage : ça fait classe, ça fait studieux, ça fait informé, ça fait cultivé (genre j'ai fait latin-grec moi môssieur et j'ai récolté 18 en  latin en option à mon bac C...
ah, non, merdouille, ça c'est moi, pardon je m'égare
).
D'autres, bien plus nombreux, les copient sans pédanterie, mais sans aussi sans trop se poser de question ("ces gens ont l'air informés et cultivés, faisons comme eux  ça a l'air bien").


Il y a pire.
Il y ceux qui, pensant bien faire en imitant les "informés", rectifient la grosse faute des dits "informés" et, patatras ! écrivent une absurdité : des  "foras".

Mais pourquoi est-ce une grosse faute absurde ? Parce que  :
- soit on utilise le pluriel latin (un nom neutre en "-um"  au singulier donne un truc en "-a" au pluriel parce que c'est la déclinaison du neutre et c'est comme ça, na : Templum, un temple ; templa, des temples) et donc ça donne fora. Sans "s" à la fin.
- soit on utilise le pluriel français en ajoutant un "s".

Mais on n'ajoute pas un "s" de pluriel français à un mot "en étranger" déjà mis au pluriel ! Ca n'a pas de sens et écrire "foras" est une belle bourde qui n'est plus du langage précieux mais du langage ridicule. Smiley


On assiste à la même bêtise par préciosité avec le mot scénario.
Soit on l'écrit à la française, avec un accent, auquel cas son pluriel est fort logiquement : scénarios.
Soit on conserve la forme ritale sans accent, scenario, auquel cas son pluriel est également sans accent : scenarii.
Mais les naïfs qui veulent sembler instruits, et écrivent "scénariis" font non seulement une stupide faute de goût mais en plus, deux fautes de logique, aussi ridicules qu'évitables.


En fait, c'est comme les noms des vêtements anciens : quand on n'est pas certain de savoir de quoi on parle ni pourquoi on applique tel ou tel teme, ou telle ou telle règle mieux vaut aller au plus simple, ça évite plus d'erreurs.

Donc ici, dans un égoïste mouvement (oui, égoïste, car moi ça me pique les yeux, na !)  tyranique et autocratique comme me le permet l'outil YaBB,  j'ai procédé à deux substitutions :  la bêtise "foras" est transformée automatiquement en "forums".  Et la préciosité mimétique "fora" devient "forums" automatiquement. Pas de jaloux.


Hugh ! YaBB a parlé.

Back to top
 

Mieux vaut être petit chez les grands que grand chez les petits - ISO addict
Eodhel  
IP Logged
 
Guillaume de Beaufort
Contributeur
***
Déconnecté


Savoyard power

Posts: 208
Haute Savoie
Re: Un forum, des...  forums
Reply #1 - 01/20/12 à 14:10:05
 
D’ailleurs lorsqu’un rhéteur s’exprimait sur la place du forum, il se devait de faire bonne rhétorique et employer les mots à bon escient, s'il voulait qu'on l'écoute... Smiley
Back to top
 
 
IP Logged
 
Lucuts-cel-Bàtrân
Ex Member


Re: Un forum, des...  forums
Reply #2 - 01/21/12 à 07:36:58
 
Je vais tester l'efficacité de ton outil-à-mettre-des-baffes :

Il avait choisi une belle planche pour fabriquer un jeu de tablut, il y traça l'emplacement des petits trous qu'il fora à l'aide de sa drille à archet…

? ? ? ? ?
Gââgnéééé !  
J'éviterai donc de conjuguer le verbe "forer"  Kiss
Back to top
 
 
IP Logged
 
Bellabre
Pilier
****
Déconnecté


Apprendre, encore apprendre
et toujours apprendre.

Posts: 617
Bordeaux
Re: Un forum, des...  forums
Reply #3 - 01/21/12 à 10:33:23
 
Rah dictature quand tu nous tiens...  Grin pauvre foraminifères (foraminifères : protozoaires pélagiques ou benthiques à squelette calcaire Tongue)...

edit: a tiens on peut dire foraminifère (foraminifère : protozoaire pélagique ou benthique à squelette calcaire Tongue).
Back to top
 

Ah bein oui! Je comprends mieux là!
 
IP Logged
 
Page Index Toggle Pages: 1
Envoyer le fil Imprimer