Mediaephile, Reconstitution Médiévale & Histoire Expérimentale   Bienvenue, Invité. SVP Connexion  
  *===== 21/06/17  Les   I N S C R I P T I O N S   sont   D E F I N I T I V E M E N T   C L O S E S =====*  La mode des forums est passée, cet espace redevient ce qu'il a été au début (un répertoire personnel de favoris). Les inscrits ont conservé leur accès, pour peu qu'ils se connectent régulièrement (la purge des 200j sans connexion est maintenue).  RDV (ou pas !) sur facebook https://www.facebook.com/pg/Mediaephile-...; ou sur Twitter @Eodhel  
  AccueilAideChercherConnexion  
 
Page Index Toggle Pages: 1
Envoyer le fil Imprimer
[Habillement] Les "couleurs réservées à tel ou tel portefeuille"... (Read 1 780 times)
Eodhel
Admin
Déconnecté


Aut disce aut discede
(aprends ou va-t'en)

Posts: 19 570
Chateauneuf de Grasse (F-06)
[Habillement] Les "couleurs réservées à tel ou tel portefeuille"...
04/14/11 à 14:43:31
 
C'est un peu fatigant d'entendre sans cesse "telle couleur est réservée aux riches",  "telle couleur ne se faisait pas",  sans aucune preuve ni raisonnement associé.

C'est fatigant parce que c'est trop facile.


Que le rouge durable obtenu au "grain" (cochenille du kermès) soit plus coté et plus coûteux que le rouge-orangé de la garance voyageuse, soit.

Que les couleurs se délavent, soit, c'est inévitable.

Mais je doute que la couleur à elle seule justifie le prix d'une étoffe.
A couleur égale, la façon de l'étoffe comptera pour encore plus. Sans oublier la matière...


Une autre donnée trop souvent négligée par ceux qui préfèrent aller au plus simple est le motif : nous, au XXI°, raisonnons quasiment systématiquement en terme d'étoffe unie !
(Par exemple, nous ne sommes pas nombreux à avoir exploité quelques illus de tissus à carreau pour le XIV° (toutes mes "tenues" XIV° ont des carreaux, du coup).
Et ne parlons pas des rayures, encore à cause de résumés de résumés de raccourcis vulgarisés par Pastoureau et de ses interprétations symboliques Angry .


Un coupon de laine en soi-disant "rouge réservé aux supers richards" ne vaudra pas tripette face à un coupon de brocard de soie teint simplement au pastel ou à l'indigo. Une étoffe tissée en "toile" de couleur unie ne coûtera probablement pas le même prix qu'un joli sergé (twill) par exemple.

Alors halte aux raccourcis sur la couleur.

Surtout que 99% des couleurs du hobby sont obtenue de façon tout à fait synthétique (à commencer par les miennes).
Et avant d'être capable d'affirmer péremptoirement que telle ou telle teinte (moderne!) était pour les riches, il faudrait d'abord savoir quelles teintes on pouvait réellement obtenir, à quelle époque et avec quel niveau de maitrise technique (pour mesurer la température, pour mesurer la concentration des produits...). Et ça, je ne suis pas persuadée que les individus prompts à dégainer le "ta couleur, c'est pour pour les riches !" aient testé eux/elles mêmes la récolte, la préparation, la densité, la concentration.

Et donc il faudrait déjà savoir quel type de rouge donnait le "grain" (rouge de cochenille). Parce que si ça se trouve, le rouge moderne est plus près de la garance que du "grain" ?

Et ensuite, quelle échelle utilisent ces personnes pour définir la richesse ?
Ont-elles seulement une idée des revenus d'un berger, d'un forgeron, d'une fileresse ?
Ont-elles seulement une idée du prix des denrées de première nécessité, des loyers, des impôts, des taxes ?
Ont-elles une idée des prix des étoffes en fonction de leur provenance, de leur qualité de matière première bien avant qu'elles ne soient teintes ?


Trop facile, je vous dis, ce classement primitif  "couleur" = "riches" Smiley
Back to top
 

Mieux vaut être petit chez les grands que grand chez les petits - ISO addict
Eodhel  
IP Logged
 
Page Index Toggle Pages: 1
Envoyer le fil Imprimer